Chrétiens en politique, levain dans la pâte ou grands cocus ?

Depuis quelques mois on parle de nouveau des chrétiens engagés en politique. Issus du mouvement de la Manif pour tous, les jeunes des groupes Sens commun, liés à l’UMP ou de Fonder demain, qui occupe plutôt le versant universitaire, font parler d’eux. Récemment, Sens commun aurait fait plier Nicolas Sarkozy sur la question du mariage des personnes de même sexe. C’est aller un peu vite en besogne. Il n’a pas parlé de mettre fin à cette institution, mais de la distinguer du mariage de personnes de sexe identique, ce qui, probablement, ne sera pas fait. A cela il faudrait ajouter d’autres mouvements, comme le Mouvement chrétien démocrate, ancien Mouvement des citoyens, de Christine Boutin, et enfin, sur le versant libéral, La Boîte à idées, groupe interne à l’UMP, qui si elle ne se revendique pas officiellement chrétienne, est dirigée par des leaders chrétiens. Ce ne sont que les principaux groupes nés dans les dernières années. Il y a, en vérité, un très grand nombre de groupes politiques chrétiens plus discrets, ou de personnalités politiques chrétiennes qui, dans tous les partis, n’appartiennent à aucun mouvement politique chrétien. Devant ce que l’on nous présente comme une nouvelle floraison, il est intéressant de se pencher sur ce que c’est que ces chrétiens en politique. Lire la suite

Publicités

Euthanasie, trois sources au mal


(Le Jugement dernier, Fra Angelico)

Lentement mais sûrement, la légalisation de l’euthanasie progresse en France. Selon la manière dont la question est posée par les instituts de sondage, de 76 à 96% des Français se déclarent favorables au suicide assisté, ce que Pierre Desproges appelait avec ironie l’IVV (interruption volontaire de vieillesse). Il était loin d’imaginer, même dans ses sketchs les plus cruels, qu’en Belgique on aurait le droit un jour d’euthanasier les enfants. Lire la suite

11 novembre, jour de joie


(Le rêve, Edouard Detaille)

Ce matin, 11 novembre 2014, à la cathédrale Notre-Dame de Chartres, au milieu des anciens combattants, des porte-drapeaux, des représentants des armées, des élus  et du peuple, l’évêque de Chartres était vêtu de blanc. Le blanc est la couleur des fêtes et de la joie, la couleur de la résurrection.  Lire la suite