La France en prière : Une initiative à suivre

La prière est une arme pour le croyant. Les Écritures en donnent de nombreux exemples, retenons-en deux qui ont un trait commun, celui de la sauvegarde du peuple :
La reine Esther, pour faire flancher le cœur d’Assuérus et sauver le peuple hébreu de la destruction totale prévue par le conseiller Amman, entre en jeûne et en prière pour une durée de trois jours. Son action spirituelle auprès de Dieu sauva le peuple.
Jésus Christ, veillant au Mont des Oliviers, prie le Père en vue du sacrifice imminent.  De la prière de Jésus dépend la suite des événements, lesquels doivent permettre rien moins que le Salut du monde ! Lire la suite

Publicités

Le nucléaire iranien, gagnants et perdants, point de situation sur les enjeux

(Alexandre le Grand, vainqueur de Darius à la bataille de Gaugamèles. Charles Le Brun, 1669)

Notre ami Bougainville nous livre, ici, son analyse de la situation au Proche-Orient, suite aux accords sur le nucléaire iranien. Un point de situation intéressant, notamment sur le positionnement américain et israélien. A lire et diffuser. Lire la suite

Désobéisance civile : Jusqu’où ? Comment ?

(L’assassinat d’Henri IV, second tyrannicide de l’histoire de France)

Chers lecteurs,

Il y a quelques mois déjà, nous appelions, sur ce bloc notes, à la désobéissance civile contre la loi Taubira ouvrant le mariage à deux personnes de sexe identique. Nous appelions à braver les interdictions de manifester ou de se réunir, les considérant illégales et illégitimes. Le 11 novembre dernier, dans le cadre privé, nous condamnions les huées contre le Président de la République, estimant qu’elles intervenaient un jour d’unité nationale, donc de trêve.
Un ami invoquait alors le droit de manifester, même les jours de trêves sacrées que sont les fêtes nationales, afin de s’opposer à un pouvoir rendu illégitime et usurpé par ses détenteurs. Nous nous étions opposés à cette rhétorique en estimant que s’il y avait illégitimité dans la loi Taubira ou dans des actions ponctuelles du gouvernement, les détenteurs du pouvoir ne pouvaient être considérés comme usurpateurs. Lire la suite

Fronde fiscale, enfin du nouveau !

(couverture de l’album Astérix chez les Helvètes. Une image de circonstance…)

On peinait à voir la cohérence de la révolte des bonnets rouges, demandant d’une main moins d’impôts, de l’autre plus de sous, et en toutes choses la préservation de leurs emplois. La révolte était louable, espérons qu’elle ne s’arrêtera pas là et que dans le temps elle se polira et adoptera une plus grande cohérence dans son action et ses exigences. Lire la suite