Ce qui va bien en France, semaine du 19 au 25 mai 2013

(Le paquebot France fendant les flots. )

Voici, chers lecteurs, une collections des bonnes nouvelles de la semaine.

I Economie

Le  bonheur nous vient de nouveau du grand large avec l’annonce d’une délocalisation, mais de la Finlande vers la France. Des sous-traitants finlandais de la société STX qui gère le chantier naval de Saint-Nazaire ont décidé de s’installer en France pour conserver leurs contrats, délocalisés de la Finlande vers notre patrie, notamment pour la construction d’un navire de croisière de classe Oasis. Ce sont plusieurs centaines de millions d’euros qui arriveront vers le port breton, lequel en a bien besoin. Le projet est subventionné par le gouvernement finlandais.

Economie et culture peuvent faire bon ménage, c’est l’exemple que nous donne la société d’assurances April, en organisant un concours d’orthographe pour ses employés. Le concours, tenu au siège social de la compagnie, à Lyon, a rassemblé plus d’une centaine d’employés. April fait partie du Projet Voltaire, institut de remédiation orthographique proposant des formations en ligne. Cet institut réunit désormais plus de 200 entreprises, contre une centaine seulement il y a un an. Horrifiés par le niveau d’orthographe de leurs jeunes cadres, constatant que 90% des courriels professionnels contiennent au moins une faute de français, et ayant remarqué, études à l’appui, que les fautes pouvaient faire reculer les ventes ou perdre des contrats, sans compter le temps de travail perdu à relire les courriers pour traquer les erreurs, les conseils de direction de ces compagnies ont décidé de prendre le taureau par les cornes et de régler eux-mêmes les défaillances orthographiques de leurs employés. Alors que l’Etat faillit à sa mission d’instruction, tout en prétendant en avoir le monopole, la société civile s’organise. La résistance passe aussi par-là.

Une bonne nouvelle surprenante est celle du résultat de cette étude OpinionWay réalisée auprès de chefs d’entreprises étrangers pour le compte de la chambre de commerce d’Île de France. Paris apparaît comme la quatrième ville la plus attractive au monde pour les investisseurs, derrière New York, Shangaï et Londres,  notamment en matière de stabilité politique, de sécurité juridique et d’accès à un grand marché économique ainsi que de qualité de la main d’oeuvre. Evidemment, l’étude est plus sceptique dans le domaine des coûts salariaux et de la fiscalité. Mais ces deux accrocs semblent ne pas trop handicaper la capitale, qui était au sixième rang mondial l’an dernier et a donc progressé en dépit du contexte de crise. Ce sondage révèle une confiance propice aux investissements étrangers. Tant mieux.

La dernière bonne nouvelle économique est double avec à la fois un recul du gouvernement qui renonce à contrôler les rémunérations des chefs d’entreprises, mesures inapplicables à moins d’évoluer vers une sorte d’hyper dirigisme d’Etat ; et d’autre part la décision du Medef et de l’Afep de s’auto-réguler en proposant un vote consultatif des actionnaires des grands groupes pour minorer ou augmenter les rémunérations des dirigeants, tandis que par ailleurs se mettrait en place au niveau national un comité de surveillance composé de dirigeants d’entreprises et de juristes. Espérons que ce projet patronal ne soit pas une supercherie dans la pratique, car le pratique en semble excellent pour combattre les excès du profit sans recourir à la pieuvre étatique.

II Politique

La première bonne nouvelle nous vient de la Cour des comptes et de son cinglant rapport sur la gestion de l’Education nationale qui, selon elle, ne manque pas de moyens, mais gère tout simplement ses deniers avec une indigence coupable (primes au mérite, qualités de management des chefs d’établissement, flexibilité horaire, tout est passé au crible.). Ce coup de pied dans la fourmilière fera-t-il bouger enfin la dernière armée soviétique, perdue dans les écoles de France ? C’est peu probable. Mais c’est la loi du silence qui est brisée, puisque jusqu’à présent la réponse aux défaillances de l’Education était d’accuser le manque de moyens financiers pour assurer ses missions. Peut-être les immenses moyens du premier budget de l’Etat seront-ils enfin mieux alloué, et surtout peut-être pourra-t-on enfin s’attaquer au coeur de la défaillance de ce ministère, qui est pédagogique… Merci M. Migaud.

La seconde bonne nouvelle politique relève de la défense citoyenne. Le maire de Montévrain, en Seine-et-Marne, confronté à une tentative d’occupation illégale d’un terrain municipal par 600 tziganes, ne pouvant pas compter sur la police nationale, présente mais sans ordres du préfet, n’ayant à sa disposition que 9 policiers municipaux sans armes, a lancé un appel à ses administrés via les réseaux sociaux Internet, réunissant ainsi durant une nuit entière une cinquantaine d’habitants de la commune bloquant l’accès au terrain. Le lendemain les tziganes ont bien dû reprendre la route, passant au large de la commune résistante qui a ainsi pu éviter l’insécurité et l’insalubrité créées par ces communautés que les pouvoirs publics ne veulent ni accueillir, ni repousser, laissant les citoyens se débrouiller seuls. Cet exemple d’auto-défense citoyenne est à rapprocher de quelques autres déjà évoqués par le passé.

III Culture

La première bonne nouvelle est, comme la semaine passée, éditoriale, avec la réédition de l’oeuvre romanesque de Jules Barbey d’Aurevilly en un seul volume aux éditions Gallimard. Cette heureuse entreprise éditoriale fera redécouvrir à un large public l’auteur sublime du Chevalier des Touches, de l’Ensorcelée ou des Diaboliques. Conteur formidable de la Normandie, témoin d’un temps passé dont il percevait les dernières lueurs par le récit des survivants, à mi-chemin entre récit historique et fantastique, Barbey sera lu avec intérêt par tous les amoureux de la belle langue.

L’exception culturelle française sauvée des eaux ? C’est fort possible. Le 23 mai, le Parlement européen a voté une résolution acceptant l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et les Etats-Unis, mais en en excluant les services audiovisuels, dans l’optique de préserver la particularité des médias européens. Pour la France, qui tente depuis les lois Toubon de défendre sa spécificité dans le domaine médiatique, c’est une heureuse nouvelle. Regrette simplement que la défense de la culture ne soit pas plus offensive, mais saluons tout de même cette initiative de Strasbourg.

IV Religion

Il fut un temps, pas si lointain, où l’Eglise de France comptait des prêtres ouvertement francs-maçons, des évêques qui, l’étant discrètement ou sans l’être cultivaient une relation d’amitié ambigu avec les loges, en dépit de l’interdiction formelle pour tout catholique d’intégrer une loge maçonnique. Ces temps semblent avoir changé. A la demande de l’évêque d’Annecy, un prêtre de son diocèse, initié au Grand-Orient de France, vient d’être démis de toutes ses fonctions, jusqu’à ce qu’il affirme son choix clair de renoncer à la maçonnerie pour se consacrer uniquement au ministère sacerdotal.

Si cette première nouvelle pouvait sembler épiphénomènale, en dépit de sa haute portée symbolique, on sera plus interpellé par les chiffres des différentes mobilisations catholiques de la Pentecôte, avec 18 000 participants au centenaire du diocèse de Lille au cours duquel 1500 adultes et jeunes gens furent confirmés, 10 000 chrétiens assemblés à Grenoble autour de l’évêque pour accompagner plus de 300 confirmands, 11 000 jeunes collégiens et lycéens pour le Frat à Jambville et enfin les 10 000 marcheurs du traditionnel pèlerinage de Notre Dame de Chrétienté de Paris à Chartres. Chacun de ces rassemblements a insisté, à sa manière, sur la réaffirmation de la foi catholique, au sein de l’Eglise, autour des évêques. C’était notamment le mot d’ordre des évêques de Lille et de Grenoble.

Publicités

Une réflexion sur “Ce qui va bien en France, semaine du 19 au 25 mai 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s