Esprit civique et auto-défense

(Les minutemen américains assaillant les troupes britanniques durant la guerre d’indépendance)

Alors que tous les yeux se sont tournés vers les cercueils de Stéphane Hessel et de Hugo Chavez, tandis que les intelligences sont tout occupées à la prédiction de l’avenir vénézuelien, un fait divers d’importance a trouvé son heureux dénouement, non loin de Paris.

Dans une cité HLM de la commune de Nanterre, les riverains, à force d’occuper leur territoire, ont réussi, sans violence, à faire fuir les dealers de leur quartier. C’est une victoire pour l’esprit de défense civique. Alors que la municipalité, le syndic de l’office HLM et les forces de police avaient une fois de plus fait montre de leur passivité, les hommes se sont organisés, et par leur ténacité, ont permis au bon droit de vaincre.

Bien sûr, entre deux félicitations des pouvoirs publics, on a vu le député local s’inquiéter à demi-mots et mettre en garde contre toute dérive de ce mouvement d’auto-défense vers une milice privée. Mais que l’édile se le tienne pour dit ; s’il souhaite que les citoyens restent chez eux, il doit d’abord s’assurer que l’Etat assume ses missions, dont la première est la sauvegarde de l’ordre public. Quant aux milices privées, rappelons qu’elles sont interdites par la loi depuis 1936.

On se souvient d’autres événements récents qui ont, plus malheureusement défrayés la chronique, mais qui répondent au même souci. Fin octobre 2012, des habitants des cités Nord de Marseille ont chassé les Roms qui avaient élu domicile non loin de barres HLM abandonnées. Les riverains ont brûlé le campement et mis en fuite la communauté. Certes, il faut déplorer l’incendie, et l’usage de la violence. Mais qui doit-on blâmer en premier, des riverains excédés par les rapines qui se sont fait justices eux-mêmes, ou des pouvoirs publics éternellement muets ? Peu de temps auparavant c’était un maire du nord de la France qui avait dû fuir devant ses administrés, bien décidés à faire un mauvais sort à celui qui venait d’ouvrir un terrain de la commune à un camp de Roms.

Ces faits divers ne sont pas les seuls. Un peu partout en France on assiste, de temps à autres, à intervalles réguliers, à ces flambées citoyennes. Il y a une dizaine d’années, en banlieue nantaise, des riverains avaient également menacé de se faire justice eux-mêmes si les forces de l’ordre continuaient de refuser d’intervenir. On peut aussi évoquer ce maire alsacien qui fit détruire un camp de Roms, illégal, suite à plusieurs réclamations sans suite auprès de la préfecture.

Il y a deux faces à cette médaille. La première, la plus visible, est celle de cette vindicte populaire exprimée dans la violence contre un groupe stigmatisé (mais on a vu que parfois les citoyens parviennent à se faire entendre sans user de la force). L’autre face de la médaille est que devant la lâcheté des pouvoirs publics dont le credo semble être ; « surtout pas de vagues », ces hommes, souvent de petites gens, ont encore le réflexe de se défendre, de s’unir entre eux pour préserver leur douceur de vivre. L’Etat, d’ailleurs, trop heureux de voir des personnes privées régler, sans trop de heurts et sans trop de mal, une situation qu’il avait renoncé à traiter, n’engage presque jamais de poursuites.

Il y a donc en France, ici ou là, un esprit civique prêt à se réveiller sous la forme de la solidarité et de la lutte.

On doit déplorer la violence, mais on doit aussi déplorer le silence de l’Etat depuis tant et tant d’années, au mépris, d’ailleurs, du dévouement des forces de police, de gendarmerie et de la magistrature quoi qu’on en dise. Enfin, on doit se féliciter de ces réveils civiques, aussi peu nombreux soient-ils. Ils ne sont pas sans rappeler les milices bourgeoises de l’Ancien régime, les gardes nationaux du XIXe siècle et même les minutemen de la révolution américaine.

Publicités

Une réflexion sur “Esprit civique et auto-défense

  1. Pingback: Ce qui va bien en France, semaine du 19 au 25 mai 2013 | Le bloc de Gabriel Privat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s